A propos

Tout le monde a une histoire : quelques lignes ou un roman en 8 tomes. Tout le monde a une histoire à raconter. Voici la mienne.

Hello,
moi c’est Justine



2013 | Des débuts créatifs

Mon parcours est à mon image : je fais toujours les choses que j’aime et je choisis avec le coeur. Ayant toujours été attirée par la création sous toutes ses formes, j’ai commencé ma formation avec un cursus en multimédia et internet. Après ces deux années, je souhaitais poursuivre mes études, mais, animé par la soif de découverte, je voulais depuis un long moment déjà vivre à l’étranger. Pour ne pas rompre mon cursus, j’ai décidé d’effectuer une année en Erasmus, au pays du Père Noël : la Finlande. Une année riche en rencontres, en projets et en émotions s’en est suivie. J’ai voyagé à travers beaucoup de pays d’Europe du Nord, je me suis imprégnée d’une culture complètement différente et me suis enrichie professionnellement en aidant des entreprises dans leurs projets.


2015 | S’imprégner de la culture finlandaise, c’est… (dans le désordre)

avoir sa photo avec le Père Noël

faire un sauna et se tremper dans la mer gelée juste après (-4°)

passer le cercle arctique pour la première fois de sa vie

savoir se présenter en finnois (Mun nimi on Justine, mika sun nimi on?)

s’émerveiller devant ses premières aurores boréales (photo non contractuelle)

boire du cider à tous les goûts (kippis !)

faire du chien de traineau

rencontrer des personnes de tout horizons

vivre avec 3 couches de vêtements pour affronter les -27°C

rencontrer des rennes

se rouler dans la neige après un jaccuzzi

et bien d’autres encore…



2015 | A l’écoute de mes envies

Cette année m’a permis de faire le point sur mes compétences et envies pour le futur :
– mon profil, déjà solide en création graphique et multimédia, manquait de connaissances complémentaires dans le digital pour être complet
– je m’intéressais de plus en plus, au fil de mes recherches et découvertes, à l’écologie et à la préservation de la planète
– la pratique sportive me passionnait depuis toujours, et plus je pratiquais (la musculation à ce moment là), plus je me renseignais et approfondissais mes connaissances à ce sujet. Les valeurs de dépassement de soi, d’équité, de respect… étaient alors de plus en plus fortes et le milieu du sport m’attirait davantage.

2016 | Des compétences complémentaires en digital

C’est suite à ces constats que j’ai choisi d’approfondir mes connaissances en marketing et en communication digitale dans le milieu du sport et des loisirs. Deux années où j’ai pu compléter mon profil avec des compétences en gestion de réseaux sociaux, en définition et mise en place de stratégie digitale et en gestion de projets. J’ai eu la chance de mettre en pratique toutes les théories apprises grâce à des projets diversifiés, la plupart autour du sport et du tourisme.

2018 | And the adventure begins…

Après ces années de formation riches en apprentissages divers, l’appel de l’aventure a été plus fort que tout. J’avais besoin d’assouvir mes envies de dépaysement et c’est l’Australie que j’ai choisi ! Une année d’apprentissage de soi, de débrouillardises et de jobs divers et variés : juice artist (oui oui, ça existe!), cleaner, floor staff (dans une concession automobile), foodtruck manager + les projets digitaux que j’ai pu effectuer suite à mon travail dans un foodtruck de tartiflette. C’est ici que j’ai réalisé que j’avais les capacités d’accompagner des start-up ou TPE dans leurs stratégies et projets digitaux. « Tu devrais monter ta boite » est la seconde phrase que j’ai le plus entendu après « How you’re doin mate? » (bon, ok, j’exagère un peu). Cette idée ne m’a pas quittée depuis.

A la suite de ces efforts, un incroyable voyage (bien mérité !) de 4 mois à bord d’un 4×4, d’un van ou encore d’un scooter. La liberté totale ! Cette parenthèse déconnectée m’a fait le plus grand bien, j’ai retrouvé mon premier amour : la découverte.


2020 | Un confinement plus tard

Rentrés de cette folle année le 24 décembre 2019 (surprise !), et après beaucoup de temps à rattraper avec mes proches (c’est long 1 an), je me suis mise en quête d’un emploi en marketing digital en février. En mars, le confinement est tombé. Et puis là, surprise, un entretien qui se conclue par une prise de poste fin mars, en télé-travail. Jusqu’à début juin, je n’aurais pas rencontré mes collègues in real life, mais j’aurais déjà beaucoup échangé avec eux en visio, par mail, par slack… Mes missions au sein de cette structure se terminent bientôt et je pense que c’est le bon moment pour lancer un projet qui m’a toujours attiré : devenir free-lance. Je n’ai pas la prétention de révolutionner le marketing digital, ni de vivre de ces projets dans un premier temps. Mais c’est un désir qui chemine dans ma tête et qui me donne envie de me lancer. Pourquoi pas moi?



Et pour la suite ?

La suite, c’est avec vous qu’elle s’écrit ! C’est vos besoins et vos projets ainsi que votre envie de travailler avec moi qui va décider de l’aventure. Alors, j’espère pouvoir partager un bout de cette aventure avec vous, et surtout vous accompagner dans vos projets, des plus communs aux plus fous !

A très vite je l’espère
Justine

PS : pour en découvrir plus sur mon parcours professionnel, n’hésitez pas à consulter ma page LinkedIn, mon profil Malt ou encore mon CV. N’hésitez pas à vous renseigner sur les services que je propose ou contactez-moi pour discuter de votre projet. Et pour en savoir plus sur ma personnalité, c’est sur Instagram que ça se passe !